L'intestin: acteur clé de notre santé!

26 Jul 2017

 

 

La plupart des maladies chroniques et nombre de symptômes aigus sont en relation avec notre système digestif, notre flore intestinale et notre alimentation. Solutions et traitement pour une pleine santé !

 

 

Le docteur Catherine Kousmine et le Docteur Jean Seignalet l’avaient bien compris et depuis, de nombreuses études scientifiques ont confirmé leur hypothèse. Je souhaite à travers ce dossier vous parler d’un phénomène encore peu connu mais qui intéresse de plus en plus les scientifiques, l’hyperperméabilité intestinale et la dysbiose intestinale.

 

L’intestin joue un rôle primordial dans notre santé et dans le maintien de celle-ci. C’est grâce à lui que les nutriments nécessaires au fonctionnement de notre organisme sont absorbés et redistribués là où notre organisme le demande. D’autre part il empêche la pénétration de micro-organismes,  et composés toxiques.

 

IMPORTANT : l’être humain doit toujours garder à l’esprit que notre alimentation doit s’adapter a lui et non le contraire.

 

Un exemple significatif : l’animal sauvage ne connait pas les maladies (asthme, bronchite, problème de peau etc.) qui touchent les animaux domestiques nourris par l’homme aux croquettes ou aux pâtés. En effet, il se nourrit d’aliments adaptés à son espèce.

 

==> Cf article: "Ce pourquoi, notre corps est fait !"

 

 

1) Déséquilibre de la flore ou dysbiose

 

 

La dysbiose intestinale est un déséquilibre de la flore. Nous possédons différents type de flore (bactéries) dans nos intestins: la flore de fermentation et la flore de putréfaction.

 

Un mauvais équilibre entre les flores entraine la prolifération de différents micro-organismes (bactéries ou levures tels que le candida) qui prolifèrent et acquièrent une virulence qui perturbe la santé.

 

Conséquences ?

 

Elle est à l’origine de troubles digestifs tel que le syndrome du colon irritable (ballonnements, rots, constipation, diarrhée, spasmes, colites, mauvaise haleine (expiration des gaz intestinaux volatils), candidose (digestive et vaginale).

 

Le rôle de la flore sur l’immunité fait que son altération compromet nos défenses générales et favorise certaines allergies.

 

 

Facteurs influençant la flore intestinale :
 

 

 

 

2) Hyperperméabilité intestinale

 

 

Le filtre sélectif qu’est la membrane intestinale ne fait donc alors plus son rôle. Des toxines passent et notre foie est débordé dans ses fonctions de détoxication. Tout déséquilibre aura des répercussions générales importantes.

 

L’intestin devient alors une véritable « passoire », il laisse passer un grand nombre de substances éliminées en temps normal : des fragments d’aliments incomplètement dégradés, des toxines bactériennes, des champignons (candida) qui vont se retrouver dans la circulation sanguine, ce qui entraîne une guerre sans merci et met l’organisme en situation d’inflammation chronique. 

 

Ce phénomène est appelé « leaky gut syndrome » ou hyperperméabilité intestinale.

 

 

Facteurs influençant l’hyperperméabilité intestinale :
 

 

* Gliadine : protéines allergisantes du gluten impliquées dans la maladie cœliaque, cette allergie touche les personnes familialement prédisposées. Aujourd’hui on estime qu’elle toucherait 1 personne sur 100 à des degrés divers ! 

 

 

3) Conséquences sur nos intestins...

 

  • troubles digestifs: syndrome du colon irritable, ballonnements, rots, constipation, diarrhée, spasmes, colites, mauvaise haleine (expiration des gaz intestinaux volatils), intolérance alimentaire / allergie.

 

  • Fatigue, nausée, maux de tête, troubles du sommeil

 

  • Inflammation chronique : on retrouve ainsi toutes les maladies en « ite » : tendinite, sinusite, rhinite, arthrite, artérite, colite, conjonctivite, cystite….

 

  • infections à répétition : cystites, infections ORL, pneumopathies, mycoses, viroses

 

  • Troubles rhumatismaux :  arthrose, arthrite et rhumatismes toxiniques. Les toxines intestinales allant se loger dans les tissus cartilagineux ou osseux entrainant des inflammations douloureuses et la perte de la plasticité du cartilage comme de la résistance osseuse.

 

  • problèmes cutanés : eczéma, psoriasis…

 

  • troubles de l’humeur : dépression, anxiété, stress

 

 

Sans aller jusqu’à dire que l’ensemble de la population souffre de dérèglements intestinaux, on estime que cette affection touche de 34 à 55% des personnes.

 

Rien d’étonnant à cela puisque cela est causée par des conditions de vie modifiées :

 

- mauvaise alimentation

- excès alimentaires

- stress chronique

- abus de médicament

- mastication insuffisante

- mauvais transit

- défaut d’absorption

 

 

4) LES SOLUTIONS

 

Le premier traitement: L'ALIMENTATION !

 

Aucun traitement de la dysbiose ne peut être efficace si l’on ne modifie pas son alimentation et éradiquant les substances irritant la muqueuse intestinale.

 

==> « 10 règles de diététique: passez à une alimentation hypotoxique"

 
Il est conseillé de :

 

Réduire les sucres raffinés responsables de phénomènes de fermentation.

 

Réduire les graisses saturées et les graisses trans

 

Réduire la viande rouge dont l’excès peut induire une activité enzymatique bactérienne et par voie de conséquence de la putréfaction.

 

Éviter l’alcool

 

– Éventuellement, écarter les aliments reconnus allergéniques ou contenant du gluten.

 

Augmenter les consommations d’eau et de fibres : manger au moins deux fruits et trois légumes différents par jour, des produits frais de saison, issus de culture biologique.

 

Éviter toutes les sources de métaux toxiques : le tabagisme actif et passif (cadmium, plomb), les coquillages et les poissons de grande taille (présence de mercure), les ustensiles de cuisine en aluminium ou en teflon (casseroles, couvercles, cocotte-minute, cuillers, fourchettes, barquettes, feuille d’alu…), les vaccinations répétées (aluminium).

 

Réduire au minimum la consommation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens 

 

 

Le traitement a proprement dit : 

 

C’est à dire nettoyer les toxines bactériennes / toxiques intestinaux et rétablir l’équilibre de la flore intestinale

 

Aider le Foie :

 

Le foie et la vésicule biliaire sont de première importance dans le bon fonctionnement du corps humain. L’artichaut, le radis noir, le desmodium et/ou le chardon-marie, sont un bon choix pour aider le foie dans son travail de désintoxication OU encore mieux, faites une cure de citron ++

 

==> Cf protocole ici : "Une Cure de citron, pourquoi faire? "

 

 

Aider les intestins :
 
  • Pendant les 15 premiers jours : Charbon végétal activé (2 cuillères à soupe aux 3 repas pour un adulte (soit 30 g par jour).

 

Important : A prendre plusieurs heures après avoir absorbé une autre substance chimique (médicaments, contraceptifs).

 

Inconvénient du charbon végétal : il peut constiper. Or, il est très important d’éliminer les toxines par les intestins. Il peut être judicieux de prendre : 1 ou 2  c.à.s. de graines de lin moulues chaque jour. 

Boire beaucoup d’eau +++, rien que cela peut déconstiper efficacement. Commencer par 1 litre et demi par jour entre les repas. Et aller jusque 2 litres - 3 litres par jour. Boire même sans soif (apparente). Vos urines doivent être claires !

 

  • Poursuivre éventuellement, pendant les 15 jours suivants : Lait d’argile (mettre 1 cuil à soupe d’argile verte dans un verre d’eau que l’on laissera à reposer pendant plusieurs heures. Ensuite, ne boire que l’eau, par exemple au moment du coucher ou le matin au lever.

 

Reconstruire la flore intestinale / enzymes, relancer le système immunitaire

 

Lorsque l’on procède à un profond nettoyage des intestins, la flore intestinale a tendance à être déséquilibrée. Un des meilleurs moyens de s’assurer une bonne digestion et une bonne santé est de maintenir un parfait équilibre de la flore intestinale avec des probiotiques (K-Philus de chèvre ou de brebis) et des micro-organismes (enzymes) : Regulat (1 c.à.s au lever et coucher jusqu’à ce que la bouteille soit finie).

 

N’oubliez pas, l’activité physique telle que 20 minutes de marche vive par jour à la limite de la suée, favorise l’équilibre, la santé et le péristaltisme intestinal.

 

Supplémentation vitamine D3 :  par exemple Zyma-D ou Bio-D-mulsion. 

Selon les recommandations des spécialistes de la vitamine D, apport recommandé 75 UI (Unité Internationale) par kilo de poids corporel. 

 

A savoir : la Endocrine Society américaine fixe la dose journalière maximale sécuritaire (à ne pas dépasser donc) à :

2000 UI/j pour les bébés de 0 à 1 an

4000 UI/j pour les enfants de 1 à 18 ans et les femmes enceintes et allaitantes de 14 à 18 ans

10 000 UI/j pour les adultes de plus de 18 ans, y compris les femmers enceintes et allaitantes     

 

 

 IMPORTANT : votre ostéopathe peut améliorer le fonctionnement neuromusculaire des intestins et du colon - travail de détoxification et d'harmonisation de notre "cerveau émotionnel"- .… mais pourra aussi investiguer les organes voisins

 

Le traitement ostéopathique peut améliorer l’équilibre intestinal, soulager efficacement d'éventuelles douleurs abdominales et libérer les tensions physiques, émotionnelles et mentales.. Pensez-y!

 

 

«Booster» l’équilibre intestinal passe aussi par 
 
  • massage du ventre (ou "cerveau émotionnel") avec ou sans huile essentielle (2 gouttes HE d’origan par exemple) + huile végétale (dans le creux de la main).

 

==> "Massage du ventre, guérir de l'intérieur"

==> "Stress? Libérez votre cerveau émotionnel"

 

  • tisane digestive en fin de repas (romarin, thym, menthe)

 

  • bien mâcher ses aliments (la salive contient des enzymes digestives, la digestion commence dans la bouche!)

 

  • manger dans le calme

 

  • ne pas trop boire aux repas, ça dilue les secrétions gastriques déjà en manque

 

 

En tant qu’ostéopathe, notre travail consiste à mettre le patient en condition de bonne santé, de bonne posture, de bonne fonction pour lui permettre de s’adapter au mieux a son environnement et aux multiples exigences de sa vie.

 

Cela passe par l’acte ostéopathique lui même, mais aussi par des conseils nutritionnels et par notre attitude face à lui !

 

 

A votre santé!

 

———

 

Bibliographie / Pour aller plus loin :

 

Ecosystème intestinal et santé optimale, Docteur Georges Mouton

L’Alimentation ou la Troisième Médecine, Docteur Jean Seignalet

L’intestin, au carrefour de mon destin, Dr Philippe Fiévet

–http://www.bio-et-nutrition.com/lintestin-acteur-cle-de-notre-sante/

–http://www.alternativesante.fr/retablir-sa-sante-intestinale-cest-long-mais-on-y-arrive/

QUESTIONNAIRE DR CROOK & CANDIDA ALBICAN pour vous aider a savoir si vous êtes infecté du Candida Albican +++: 

L’excellent documentaire d’arte, « le ventre: notre deuxième cerveau », http://www.dailymotion.com/video/x1jp95s_le-ventre-notre-deuxieme-cerveau_news

 

 

Please reload

Articles à l'affiche

Massage du ventre, guérir de l'intérieur

December 27, 2018

1/10
Please reload

Articles récents
Please reload

Retrouvez-moi
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Twitter Icon

© 2016 - osteopathe-anglet.com