Le soleil, puissant remède!

26 Apr 2018

 

Le soleil n’est pas l’ennemi de la peau qu’on croit souvent. C’est au contraire un puissant stimulant immunitaire qui participe à la prévention des cancers… de la peau y compris ! Place à la pratique pour tirer un maximum de bénéfices de l’ensoleillement estival.

 

Chaque année, des campagnes média nous présentent le soleil comme un ennemi mortel. Or l’exposition au soleil est un outil de santé de tout premier plan. Les rayons UV sont notamment nécessaires à la synthèse de la vitamine D qui a un rôle positif sur le poids, la prévention de la dégénérescence maculaire, le fonctionnement hépatique, thyroïdien et cérébral, la santé des os, du système immunitaire et de la peau.

 

Faites le plein de vitamine D

 

  • Exposez-vous progressivement et régulièrement tout au long de l’année si possible. Impossible d’indiquer un temps idéal d’exposition. La bonne durée, c’est celle qui ne provoque pas de rougissement ! Par exemple, une personne qui rougit légèrement en 30 minutes aurait intérêt à s’exposer 10 à 15 minutes en découvrant la plus grande partie du corps possible. Une personne très pigmentée a besoin de s’exposer beaucoup plus longtemps pour synthétiser suffisamment de vitamine D.

 

  • Exposez-vous 2 ou 3 fois par semaine sur un temps limité plutôt que longtemps une seule journée.

 

  • Evitez la douche avec savon dans les heures qui précèdent l’exposition. Le savon dissout les sécrétions naturelles de la peau dont une des fonctions est, précisément de filtrer le rayonnement solaire.

 

  • Evitez de vous savonner dans les heures qui suivent l’exposition au soleil. Le savonnage empêche la synthèse de la vitamine D, annulant le bénéfice de l’exposition solaire.

 

Bannisez les lunettes solaires

 

Les lunettes ont le grave inconvénient de priver le cerveau de l’information sur le niveau d’ensoleillement réel. La rétine n’est pas qu’un centre de la vision, c’est un émetteur-récepteur qui informe en permanence la peau sur la composition et la quantité de la lumière ambiante, lui permettant de s’adapter au mieux.

 

Résultat : moins de coups de soleil ! Sauf fragilité spécifique, la lumière ambiante n’est pas dangereuse pour l’œil. Même les lumières intenses de la mer ou de la montagne peuvent devenir supportables. Comment ? En acclimatant l’oeil progressivement grâce au port d’une visière ou en dosant l’ouverture des paupières tout en se détendant.

 

Progressivement, la pupille gagne en souplesse et l’on oublie les lunettes solaires. Loin d’abîmer les yeux, passer du temps à la lumière du soleil stimule plutôt la vision.

 

 

Oubliez les protections anti-UV!

 

La meilleure des crèmes solaires, c’est celle que l’on ne met pas ! D’abord parce que les produits solaires sont une catastrophe pour l’environnement, notamment pour la flore et la faune maritimes, ensuite parce que, en filtrant les UVA responsables du rougissement de la peau et des coups de soleil, ils privent la peau d’un signal d’alarme salutaire tandis que les autres composantes du spectre lumineux continuent d’agir.

 

Résultat, on s’expose trop longtemps et c’est précisément ce qui favorise le vieillissement cutané et les cancers. En plus, les filtres UV empêchent la peau de synthétiser de la vitamine D. Un inconvénient prouvé par le retour du rachitisme en Australie depuis que l’on s’y tartine de crème… pour éviter les cancers.

 

 

Fabriquez vous-même votre huile solaire

 

En Espagne et au Portugal, jusqu’à une époque récente, on vendait à l’entrée des plages un mélange d’huile d’olive et de jus de citron. La recette n’est plus à la mode mais elle n’a pas pris une ride !

 

  • 2/3 d’huile d’olive et 1/3 de jus de citron dans une petite bouteille aérosol ou un goutte à goutte. Secouez avant chaque usage. L’odeur n’est peut-être pas très glamour mais on s’y habitue et cela sent finalement très bon.

La peau reste satinée mais pas grasse, l’huile pénétrant profondément dans le derme. Le pouvoir antioxydant du citron et celui de l’huile s’additionnent. Mieux qu’une protection, c’est un moyen de santé globale. Le mélange d’huile et de jus de citron peut être utilisé après les bains de mer sur la peau mouillée. Pas obligé de prendre une douche systématiquement au retour de la plage.

 

  • Eviter la douche avec savon dans les heures qui précèdent l’exposition. Le savon dissout les sécrétions naturelles de la peau dont la fonction est, précisément de filtrer le rayonnement solaire.

 

Rendez votre corps hélio-compatible

 

Une alimentation hypotoxique, inspirée par exemple du modèle paléo ou du régime Okinawa, semble limiter les surcharges et toxines sous-cutanées et favoriser la pigmentation naturelle, donc la protection solaire. L’éviction des laitages et des céréales, surtout celles contenant du gluten, la consommation de fruits et légumes et d’huiles végétales ou de chairs de poissons riches en oméga 3 semblent être des éléments essentiels d’une bonne adaptation de la peau au soleil.

 

A votre santé et bonnes vacances!

 

____

 

Sources à lire a la plage…. ;-)

 

Néosanté N°13 – juin 2012, Emmanuel Duquoc

« Soleil, mensonge et propagande », Brigitte Houssin, Ed. Thierry Souccar, 2010.

« Vitamine D, mode d’emploi », Brigitte Houssin, Ed. Thierry Souccar, septembre 2011.

 

 

 

 

Please reload

Articles à l'affiche

Massage du ventre, guérir de l'intérieur

December 27, 2018

1/10
Please reload

Articles récents
Please reload

Retrouvez-moi
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
  • Grey Twitter Icon

© 2016 - osteopathe-anglet.com